La Commission d'examen des plaintes concernant la police militaire mènera une enquête d'intérêt public sur des allégations de mauvais traitement des détenus par la Police militaire en Afghanistan en 2010-2011

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
Avis aux médias

Ottawa, le 5 novembre 2015 – La Commission d'examen des plaintes concernant la police militaire mènera une enquête d'intérêt public concernant une plainte anonyme qui allègue des mauvais traitements des détenus par la Police militaire en Afghanistan en 2010-2011 et un défaut de porter des accusations après l'incident.

Le (ou la) plaignant(e) allègue que la Police militaire (PM) a mené des exercices pour terroriser les détenus et, dans un cas, que des membres de la PM seraient entrés dans les cellules et auraient pressé les détenus au mur et au sol et appliqué des clés de bras.  Il (ou elle) allègue que des enquêtes ont été menées par le  Service national des enquêtes des Forces canadiennes (SNEFC) en 2011 et par la chaîne de commandement de la PM en 2012, et porte plainte au sujet de ces enquêtes, y compris quant au fait qu'aucune accusation n'a été portée et qu'aucune cour martiale n'a été convoquée.

Le 21 septembre 2015, Michel Séguin, président par intérim de la CPPM, a accordé la prorogation du délai pour le dépôt de cette plainte.

Le 4 novembre 2015, Hilary McCormack, la nouvelle présidente de la Commission d'examen des plaintes concernant la police militaire, a avisé le ministre de la Défense nationale, le Chef d'état-major de la défense, le Juge-avocat général et le Grand Prévôt des Forces canadiennes de sa décision de tenir une enquête d'intérêt public, tel que requis par la Loi sur la défense nationale.

Pour de l'information, veuillez contacter:

Michael Tansey
Conseiller en communications,
Commission d'examen des plaintes concernant la police militaire
Cell. : 613-851-4587
michael@tancom.ca
www.mpcc-cppm.gc.ca

Date de modification :